Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'atelier
  • L'atelier
  • : Blog de la PTSI-A du lycée Gustave Eiffel (Bordeaux) : autour du cours de physique chimie, et bien au-delà...
  • Contact


15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 13:12

Je rappelle à ceux qui ne l'auraient pas entendu : tant que les salles de colles n'ont pas été attribuées définitivement (cela ne saurait tarder mais au cas où...), lorsque la salle de colle de physique n'apparaît pas sur le colloscope, rendez-vous devant la salle H108, salle des Tps de physique.
Si vous avez manqué une colle avec un colleur, vous devez le plus rapidement possible le contacter pour fixer une date de rattrapage. Pour savoir où trouver les colleurs (Mme Juan, M. Raimi, M. Imbert, M. Beury), vous pouvez demander au laboratoire de physique (à côté de la H108) ou de chimie  (en face de la E107).
Par ailleurs, M. Raimi étant professeur des 1PTB, vous pouvez connaître son emploi du temps grâce aux élèves de la 1PTB ou en consultant le site des deux prépas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Infos et conseils
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 20:58

 

S3

 

Nota bene :

* Les questions de cours ci-après sont des connaissances exigibles et qui seront exigées. par les différents colleurs... venir en colle sans les avoir travaillées sera dommageable pour la note de colle :-(

* La chimie doit être tenue en aussi grande importance que la physique dans vos révisions : en colle, un exercice de physique parfait ne permet pas de compenser un cours de chimie qui n'aurait pas été appris...


Le programme de colle de la semaine prochaine (S3/ Lu 20 septembre 2010)  :

Leçons d'introduction au cours de physique/chimie
* O1 : Bases de l'optique géométrique (cours et exercice) 
- Lois de Snell-Descartes
- Questions de cours :
    * savoir établir les formules du prisme (cf. O1)
    * savoir établir la déviation de la lumière par une goutte d'eau (cf. O1)
    * savoir établir l'ouverture numérique d'une firbre optique (cf. TD ou DM)
* O2  (cours) :
- Stigmatisme (rigoureux/approché) ; aplanétisme (rigoureux/approché)
- Pour un système optique donné (dioptrique ou catadioptrique) : espace objet réel/virtuel ; espace image réelle/virtuelle ; foyers, plan focal image (objet) ; foyers image (ou objet) secondaires ; grandissement transversal
 
 
* SM1 : Classification périodique (TP, cours et exercice) 
 - Structure d ela classification périodique : Blocs s/p/d/f ; éléments de transition ; famille (alcalins, alcalino-terreux, halogènes, chalcogènes, gaz inertes)
- Energie d'ionisation, Affinité Electronique (Energie d'attachement électronique), électronégativité de Mulliken
- TP-Cours :
* Halogènes : précipitation des halogénures ; caractère oxydant de X2 (action de Cl2 ou Br2 sur le fer) ; action de l'ion permanganate sur les ions halogénures
* alcalins : réaction du sodium avec l'eau (savoir écrire l'équation-bilan)
* caractère basique des oxydes constitués d'éléments à gauche du tableau périodique : savoir écrire l'équation-bilan des oxydes Na2O ou MgO sur l'eau
* caractère acide des oxydes constitués d'éléments à droite du tableau périodique : savoir écrire l'équation-bilan des oxydes SO3 ou CO2 sur l'eau
 
* SM2 : Structure électronique d'un atome (cours et exercice) 
 - Energie d'un photon : expression en fonction de fréquence / de la longueur d'onde
- Phénomène d'émission ou d'absoprtion de la lux par la matière : lien entre la variation d'énergie d'un atome subissant une transition entre deux niveaux d'énergie et l'énergie du photon émis ou absorbé
- Formule de Ritz-Rydberg (1)
- Question de Cours : savoir établir/retrouver
      * En=-13,6 eV/n² (2) connaissant RH et (1)
      * la valeur de la constante de Rydberg RH à partir des expression (2) et (1)
- Modèle de Bohr : En=-13,6 eV/n² et rn=n².a0 (avec a0 rayon de Bohr)
- Extension aux hydrogénoïdes ; constante de Rydberg pour les hydrogénoïdes : RX=Z².RH
- Etat quantique d'un électron (n,l,ml,ms)
- Régle de quantification (sur n, l,ml et ms)
- Couche (n), Sous-couche (s, p, d, f), Orbitale Atomique (triplet (n,l,ml))
- Dégénérescence d'une sous-couche
 - Question de cours :
      * Règles de remplissage (Pauli, Klechkowsky, Hund)
      * Configuration électronique des éléments des 3 première périodes
- Exception à la règle de Klechkowsky lorsque la sous-couche (n-1)d est sur le point d'être à moitié pleine ou remplie : cas de la colonne 6 (Chrome, Molybdène) et 11 (Cuivre, Argent, Or).
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Programme de Colles
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 20:45

Les liens suivants vous donnent accès à une floppée de simulations qui devraient vous perettrent d'affiner votre compréhension du cours d'optique :

 

* Simulations numériques de l'Université Le Mans

En particulier :

- réfractomètre

- stigmatisme des miroirs

- rotation d'un miroir plan (cf. EXO1.13)

- miroirs sphériques

- lentilles minces

- lentilles : tracés des rayons

- microscope

 

* Une floppée d'animation en optique géométrique sur la page d'Yves Cortial


* Une moultitude de simulation sur la page de l'université en ligne

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Optique
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 22:29

 

S2

 


Le programme de colle de la semaine prochaine (S2/ Lu 13 septembre 2010)  :

Leçons d'introduction au cours de physique/chimie
* IPC1 : Petites variations, dérivée et différentielles (cours et exercice)
* IPC2 : Dimensions, unités et Système International  (cours et exercice) :
- 7 grandeurs du système SI
- savoir établir la dimension des grandeurs physiques (force, énergie, puissance, tension, résistance, etc...)
- équations aux dimensions ; son utilisation pour établir la forme de la loi qui relie les paramètres d'un problème
 
* SM1 : Classification périodique (TP, cours et exercice) 
- Vocabulaire et définition : atome/élément, proton/électron/neutron (Z/A), charge, notation d'un élément ; hydrogénoïdes ; isotopes, isobares ; masse molaire
- ordre de grandeur : mp/me~2000
- Structure d ela classification périodique : Blocs s/p/d/f ; éléments de transition ; famille (alcalins, alcalino-terreux, halogènes, chalcogènes, gaz inertes)
- Energie d'ionisation, Affinité Electronique (Energie d'attachement électronique), électronégativité de Mulliken
- TP-Cours :
* Halogènes : précipitation des halogénures ; caractère oxydant de X2 (action de Cl2 ou Br2 sur le fer) ; action de l'ion permanganate sur les ions halogénures
* alcalins : réaction du sodium ave cl'eau (savoir écrire l'équation-bilan)
* caractère basique des oxydes constitués d'éléments à gauche du tableau périodique : savoir écrire l'équation-bilan des oxydes Na2O ou MgO sur l'eau
* caractère acide des oxydes constitués d'éléments à droite du tableau périodique : savoir écrire l'équation-bilan des oxydes SO3 ou CO2 sur l'eau
 



.

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Programme de Colles
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 22:06

 

 

Sic Vita #

 

Like the falling of a star;
Or as the flights of eagles are;
Or like the fresh spring's gaudy hue;
Or silver drops of morning dew;
Or like a wind that chafes the flood;
Or bubbles which on water stood;
Even such is man, whose borrowed light
Is srtaight called in, and paid to night.

 

The wind blows out, the bubble dies;
The spring entombed in autumn lies;
The dew dries up, the star is shot;
The flight is past , and man forgot.

 

 

Merci à M. Petit (qui sera votre professeur d'anglais en PT ou PT* l'an prochain) de m'avoir fait découvrir, il y a peu, ce poète du XVIIeme siècle.
Je ne pouvais que partager ma joie avec vous  :-)
Au passage, nous pratiquons un peu l'anglais sur un blog-pas-que-de-physique-chimie, loin de là, tu l'auras compris fidèle ou futur arpenteur de ces lieux ;-)

 

 

Quelques compléments bibliographiques :

 

« Henry King, 1592-1669.
The eldest son on Dr John King, Bishop of London, Henry King and his younger brother John were, like their father, educated at Westminster and Christ Church. They went up to Oxford together as Students of Christ Church, took the degrees of B.A., M.A., B.D., and D.D. together and were both made Canons of Christ Church in 1624.
It is possible that some poems ascribed to Henry were in fact written by John, who died in 1639, the year in which Henry was made Dean of Rochester.
In 1642 King was made Bishop of Chichester [shortly before the outbreak of the Civil War (**)], but was ejected from his see in the next year. [// in the following year, Chichester was besieged and taken by the Parliamentary forces, and the bishop was made prisoner. (*)]
He remained in England, living on the kindness of friends, until the Restoration restored him to Chichester where he died [nine years later (**)] and where he is buried in the Cathedral.
King was a friend of many literary men. His father, who had been chaplain to Egerton,  [John] Donne’s first employer, ordained Donne, and he himself was an executor of Donne’s will.
His poems were published in 1657, anonymously and without their author’s consent. They were republished, still anonymously, in 1664, and, with a title-page ascribing them to Ben Jonson, in 1700. »
(The Metaphysical Poets, Penguin Classics [1957, 1966, 1972], p. 312)


« His poetical fame rests chiefly on the touching elegy in which he has recorded his grief and desolation on the loss of his beloved wife »
(* = English sacred poetry of the olden time, Londres, 1864, p. 117)

 

« In [1617] he married. His wife whose death in 1624 occasioned his finest poem, The Exequy, was Anne Berkeley, of Throwley in Kent. She bore him six children, of whom only two survived infancy. He almost certainly married again in 1630, but the second union, produced no children. »
(** = Eight Metaphysical Poets, Jack Dalglish, Heinemann, 1961, p. 166)

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans La joie partagée
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 18:02

Le programme de l'interro de vendredi est  :

- IPC1 : outils que sont la dérivée et la différentielles pour l'évaluation des petites variations.

IPC2 : unités et grandeurs du système SI, calcul dimensionnel, homogéneité d'une équation.

 

De manière générale (il peut toujours y avoir des exceptions, mais vous serez alors prévenus), une interrogation ne portera jamais sur ce qu'on a fait dans les jours précédents, mais toujours sur ce qui a été vu jusqu'au vendredi de la semaine précédant la semaine de l'interro : de manière à vous laisser le week-end pour bien assimiler les notions nouvelles.

Le rôle d'une interrogation n'est pas de vous vous interroger sur des points dont on sait très bien que vous n'auriez pas le temps physique de travailler mais de vous encourager dans votre travail personnel comme de vous servir de test pour savoir si vous avez besoin d'approfondir encore votre cours ou si vous pouvez passer à autre chose.

C'est pourquoi vous ne serez pas interrogés sur les leçons SM1 (et son TPcours) ou O1 cette semaine ; mais vous pourrez l'être la semaine prochaine ;-)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Infos et conseils
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 00:42

Tout document rendu (DS, DM) ou susceptible d'être relevé (Exercice à faire d'une séance sur l'autre, compte-rendu de TP) doit être soigné et correctement présenté.

 

Il sera tenu compte dans l'évaluation de :

- la présentation

- la rédaction (qui doit être sobre mais précise !)

- les raisonnements

- le soin mis dans les schémas ou graphes

- la cohérences des calculs numériques

 

En ce qui concerne la présentation, quelques consignes de base :

 

- Les copies rendues doivent être à gros carreaux

- Doit apparaître dans la marge de gauche NOM, prénom, classe et code de copie ; cf. document ci-joint :

PDF-logo

- On laisse quelques lignes (3/4) de commentaires pour le professeur

- La date en haut à droite

- Titre : Exercice, DM n°, DSn°, TP (intitulé), etc


- On écrit à l'encre ; le crayon à papier ne sera pas lu, n'étant réservé qu'au schémas (et encore, si nécessaire seulement ; mieux vaut un schéma à l'encre, précis et clair, qu'un schéma avec un cryon à papier mail taillé et illisible !)

- on corrige des erreurs proprement  : ruban correcteur ; effaceur ; des parenthèses et deux traits tracés à la règle pour supprimer les passages incriminés... dit autrement, pas de râtures, ou d'écriture ambigüe... surtout pas dans les résultats !!

- Pour un grand schéma ou un graphique, on peut évidemment être amené à utiliser des petis carreaux, du papier millimétré, du papier semi log, mais là aussi, ces documents doivent être soigneusement annotés à l'encre (les annotations étant le texte ou les lettre qui apparaissent sur le schéma)

- On encadre les résultats à la règle ; peut-être faudra-t-il prendre le temps de recopier le début du résultat et le relier à sa fin sur une même ligne lorsque les deux sont séparés par plusieurs lignes de calcul. On n'encadre ni à main levée ni avec des traits obliques...

- On n'hésite pas à sauter des ligne pour aérer la rédaction et rendre ainsi lisible la page

- Interdiction d'écrire dans les marges, que ce soit dans la marge de gauche comme dans les marges en haut ou en bas de la page.

- Bien numéroter les questions auxquelles on répond

- Si vous rendez plusieurs copies, numéroter les copies p.ex : 1/3, 23, 3/3 (écrit en haut à droite de la première page de chacune de vos copies)

- Respecter les conventions/définitions de l'énoncé (un point M ne peut pas devenir un poin P ; une température T ne peut pas s'écrire t...)

- Les traits de fraction principaux doivent être alignés sur la ligne d'écriture, tout comme les signes d'égalité.

- Enfin, on essaye de soigner son écriture... ça peut grandement aider à être bien compris ;-)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Infos et conseils
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 17:48

RousseauNouvelObsLe dernier hors-série du Nouvel Observateur pourrait vous être utile puisqu'il est  entièrement consacré à Rousseau.

Voici un premier extrait de l'article consacré à La profession de foi du vicaire savoyard  (1761) que vous avez au programme de Français-Philosophie :

 

« Rousseau est l’homme des ruptures. Elles scandent non seulement une existence personnelle agitée, mais aussi les étapes d’une pensée théorique créatrice. Là même où il ne semble que reprendre des idées dans l’air du temps (religion naturelle, éducation publique, tolérance religieuse), Rousseau renouvelle profondément tout ce qu’il touche. Qui ne se rappelle l’envolée lyrique à l’apogée de la « Profession de foi du vicaire savoyard », ce texte d’une centaine de pages qui forme une sorte d’opuscule détachable au cœur de l’« Emile » ?

 

“Conscience, conscience! instinct divin, immortelle et céleste voix, guide assuré d’un être ignorant et borné, mais intelligent et libre ; juge infaillible du bien et du mal, qui rend l’homme semblable à Dieu.”

(p. 90 )

 

Que veulent dire et qu’impliquent ces mots ? D’abord la nécessité de ne plus s’en tenir à la tradition classique des preuves de l’existence de Dieu. Certes Rousseau reprend ces preuves, dans toute la première partie du discours du vicaire, et il y souscrit, s’inscrivant dans le sillage de « l’illustre Clarke ». Mais c’est pour ajouter que toutes ces preuves ne sont pas décisives à elles seules. La nouveauté du discours rousseauiste dans le champ philosophique consiste à reconnaître que les arguments contraires à l’existence de Dieu, et qui concluent à l’athéisme, ne sont pas moins probants par eux-mêmes. Non seulement les raisons de douter sont nombreuses — et il s’en présente toujours de nouvelles — mais de plus les arguments contre l’existence de Dieu ont de la solidité. D’intelligence bornée et incapables de trancher, les hommes seraient donc dans l’indécidable sans la voix de la conscience qui fait pencher la balance de façon décisive. 

Que dit cette voix de la conscience ? Qu’il faut faire le bien, qu’elle indique avec sûreté, et que cette exigence remonte à quelque chose qui nous dépasse, que l’on nomme Dieu ; un Dieu qui récompensera la pratique du bien et le sens de la justice ; un Dieu qui rétablira un ordre le plus souvent renversé voire méprisé dans l’univers social, où le juste souffre tandis que l’injuste est régulièrement admiré. Rousseau estime d’ailleurs être lui-même un exemple de juste bafoué, désirant toujours le bien et la vertu, même s’il admet n’avoir pas toujours su être vertueux. Il se sait parfois faible devant les hommes et leurs faux-semblants, mais il sait également qu’il ne méritait pas d’être rejeté et condamné comme il l’a été. La voix de la conscience est ainsi la consolation du juste en butte aux méchants. Mais comment se fait-il qu’elle ne s’impose pas à tous avec évidence ? C’est là que la critique sociale de Rousseau prend toute son importance en matière morale et religieuse : la conscience est fragile, et le monde social et politique, tel que les hommes l’ont bâti par toute une série de fâcheuses circonstances, étouffe les principes fondamentaux du droit naturel (l’amour de soi et la pitié qui régulent spontanément l’activité de l’homme à l’état de nature) en les faisant dégénérer en amour-propre à travers la concurrence généralisée pour ravir à son voisin la supériorité dans la considération sociale.


Il ne faut pas confondre l’amour-propre et l’amour de soi-même, deux passions très différentes par leur nature et par leurs effets. L’amour de soi-même est un sentiment naturel qui porte tout animal à veiller à sa propre conservation, et qui, dirigé dans l’homme par la raison et modifié par la pitié, produit l’humanité et la vertu. L’amour-propre n’est qu’un sentiment relatif, factice, et né dans la société, qui porte chaque individu à faire plus de cas de soi que de tout autre, qui inspire aux hommes tous les maux qu’ils se font mutuellement.”

(Discours sur l’origine et les fondements des inégalités parmi les hommes (1755)) 

 

Dans la société politiquement mal constituée du faux contrat social, l’homme ne vit que par le regard des autres et ne sait plus se rapporter à lui-même dans le silence des passions. Il est ainsi dénaturé, corrompu, et en vient à ne plus savoir qui il est dans l’ordre des choses, c’est-à-dire à ne plus savoir simplement écouter la voix de la conscience qu’une éducation menée selon la nature aurait immanquablement ménagée. »

Ghislain Waterlot, La foi du vicaire,

Le Nouvel Observateur (hs no76 juillet/août 2010)

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Le Mal (2010-2011)
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 02:45

Tout est dans le titre, ou plutôt dans le fichier suivant : PDF-logo

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Infos et conseils
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 22:00

Remarque préalable :

Je ne vous conseille pas d'acheter tout de suite des livres. Peut-être n'en aurez-vous aucune utilité.

- D'abord parce que vous devez avant tout découvrir ce qu'on attend de vous et vous adapter au rythme d'une prépa.

- Ensuite pour découvrir vos besoins personnels.

Certains éprouveront peut-être la nécessité d'approfondir les méthodes, d'autres de faire des exercices supplémentaires, d'autres des QCM, d'autres de revenir tout simplement au cours parce qu'ils n'ont pas bien pris le leur (c'est mal, très mal) à un moment donné de l'année. ces besoins pouvant changer pour une personne au cours de l'année, d'autres disparaissant en fonction de votre investissement et de votre expérience.

- Enfin, parce que vous aurez suffisamment de documents importants à travailler (cours, TP, TD, DM, DS, corrigés) distribués par votre serviteur et néanmoins maître (de classe, de physique-chimie seulement de classe de physique-chimie ;-)) pour quoi faire...

 

Maintenant,

si vous décidez d'achter des livres, c'est très bien :

- mais il ne faut pas les acheter pour ne jamais les ouvrir et ne jamais travailler avec. Bien entendu, la liste ci-dessous n'est qu'indicative et il ne faut surtout chercher à tous les posséder (la vie est courte, et votre année scolaire le sera encore plus !)

- Je vous conseille donc d'aller dans une librairie (y en a pas 36 à Bordeaux malheureusement) et de consulter les ouvrages. Au-delà de mes conseils, vous pouvez être amenés à préférer prendre en main un livre que vous trouverez plus intéressant à feuilleter et à lire que d'autres. Le goût esthétique joue un rôle important : si vous avez plaisir à consulter un livre, cela facilitera sa lecture et vous incitera à vraiment l'utiliser comme outils de travail.

- ce que je veux dire : n'achetez pas de livres que vous ne lirez jamais seulement pour vous rassurer ; n'achetez que ce dont vous aurez besoin et ce que vous aurez envie d'utiliser. Inutile de vous désargenter pour enrichir les maison  d'édition...

 

Ces remarques introductives faites, quelques livres susceptibles de vous être utiles en classe préparatoire PTSI peuvent être classés en quatre catégories (même si ces catégories peuvent se recouvrir, évidemment dans un même ouvrage) :

 

(1) Livre tout-en-un

Pour les livres de cours proprement dit, la collection Tec&Doc peut-être utile ; mais noter que la physique et la chimie étant deux tomes séparés, pas donnés, et mélangeant la filière PTSI avec la filière MPSI (programme semblable mais esprit un peu différent), je conseillerais plutôt leurs ouvrages de d'annales et de méthodes (cf. (3)).

Noter l'apparition d'une nouvelle collection de tout-en-un : Cap Prépa chez l'éditeur Pearson. A la différence de l'ouvrage présenté juste après, ce tout-en-un est avant tout un ouvrage de cours où tout le programme est clairement explicité et présenté : il s'agit d'un véritable livre de physique, destiné à vous suivre dans vos études. A réserver à ceux qui veulent approfondir leur cours et non à ceux qui cherchent seulement des "trucs" et "astuces" ;-)

FayollePTSIL'ouvrage le plus adapté dans cette catégorie pour la PTSI date de l'an dernier, dans la collection également récente "prépas sciences" d'Ellipse (45€)

 

 

 

Rq : je ne dis pas cela parce que Sébastien Fayolle, professeur en PT* à Eiffel est un des contributeurs (quoique ... ;-)), mais bien parce que tout l'ouvrage est à l'image de son désir de proposer aux élèves :

- des synthèses (5/6 pages max) de cours adaptées,

- des fiches méthodes bien utiles

- et une sélection d'exercices bien choisis.

- Noter bien qu'il ne s'agit pas d'un livre de cours proprement dit, mais d'un livre qui se veut le complément le plus efficace à votre cours.

 

 

(2) Collection (une matière-un livre)

Il en existe plusieurs, mais il me semble que la collection "Classe prépa" chez Nathan est celle qui mérite le plus d'attention.

 

OptiqueGéomNathan
 ElectrocinétiqueNathan  MécaniqueNathan  ChimieNathan


 

ChimieBréalRq :

- cinq ouvrages en physique (Optique Géométrique, Electrocinétique, Mécanique, Thermodynamique, Electromagnétisme)

- mais un seul ouvrage en chimie. Il est très bien fait.

- Mais tout aussi bien selon votre préférence, le livre dirigé par Ludovic Tresnard dans la collection Belin Prépas

(je ne le connais pas ce monsieur, comme quoi,... ;-))

 

 


 

(3) Livres de méthodologie

Deux séries que je trouve efficaces :

- la série "Méthodes et annales" de Tec&Doc/Lavoisier :

- la série "Recettes de Sup" d'Ellipses :

 

PhysMéthodesAnnalesPTSI  ChimMéthodesAnnalesPTSI  PhysRecettesSup  ChimRecettesSup

 

 

(4) Livres d'annales et d'exercices

Plus vous ferez d'exercices "divers et variés" pour assimiler un cours que vous aurez préalablement bien appris (!), mieux ce sera.

Mais notez bien que des exercices, en classe, ce ne devrait pas être ce dont vous manquerez...

En ce qui concerne les annales : il existait jusqu'à l'année dernière le concours des MInes d'Alni, d'Alès de Douai et de Nantes niveau Math Sup.

Là encore, c'est selon vos besoins :

- Les sujets et corrigés des "Petites Mines" côtoient le concours de l'ENAC ( également niveau Math Sup), par année, toutes matières confondues (Physique-Chimie- Mathématiques) dans la collection H&K (2009, 2008, ... 2004)

- Les sujets de physique-chimie des "Petites MInes" et de l'Enac Pilote, par regroupement d'année (2008-2009, 2005-2007, 2003-2004) existent séparés des annales de Mathématiques dans la collection Ellipses.

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Infos et conseils
commenter cet article