Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'atelier
  • L'atelier
  • : Blog de la PTSI-A du lycée Gustave Eiffel (Bordeaux) : autour du cours de physique chimie, et bien au-delà...
  • Contact


28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 10:41

Je suis heureux de voir que ce blog commence à vivre normalement. N'hésitez pas à poster, dans les billets correspondant, les questions que vous rencontrez dans votre travail personnel : j'y répondrai aussi vite que je pourrai, que ce soit directement sur le blog à la suite de vos propres commentaires ou bien en classe après en avoir pris connaissance
Je vous rappelle que pour l'instant, je ne dispose d'Internet que dans l'enceinte de l'établissement, donc du lundi au jeudi ; lorsque ma connexion personnelle aura été établie, je pourrai répondre plus rapîdement à chacun ou à tous durant les week-ends (ce qui est l'intérêt de ce blog tout de même !)

En attendant, les réponses aux trois dernières questions sont disponibles en cliquant sur les commentaires correspondants (colonne à droite de l'écran).

Maj 01/10/09 : ce samedi (04/10), je pourrai fréquemment aller en ligne et donc répondre à vos questions le jour même si besoin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Infos et conseils
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 22:00
Comme promis, voici le problème du maître-nageur :

A est sur la plage et B se noie. A peut courir avec la vitesse v1 et nager avec la vitesse v2. Il se déplace en ligne droite sur la plage comme dans l'eau. Il atteint l'eau au point I (repéré par l'abscisse x).

1) Quel est la durée t(x) que A met pour atteindre B ?
2) A quelle condition sur x cette durée est-elle extrémale (minimale dans ce cas) ?
3) Montrer que cette condition sur x est équivalente à une relation entre les angles i1 et i2.
4) En déduire une analogie avec la loi de la réfraction de Snell-Descartes ainsi que l'énoncé du principe de Fermat.



Une correction existe déjà en ligne, avec des notations similaires, sur le site d'Olivier Granier.
Je vous convie donc à comparer votre réponse avec la sienne :
réponse au problème.

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Optique
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 14:46
Dans une des conférences prononcées en 1983 à l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) en mémoire d'Alix Mautner, Feynman illustre le principe de moindre temps en reprenant une analogie cinématique de la réfraction qu'il avait déjà exposée 20 ans auparavant (analogie devenue célèbre bien que sexiste, célèbre parce que sexiste : n'oublions pas que son premier public était un amphitéâtre de garçons de la Caltech !) :

« Il se trouve que la lumière se propage moins vite dans l'eau que dans l'air (...) ; de ce fait, un trajet dans l'eau "coûte plus cher" que le même trajet dans l'air. Il est facile de voir quel sera dans ces conditions le trajet de moindre temps. Imaginez que vous soyez un maître-nageur chargé de la sécurité d'une plage. Vous êtes en S et tout à coup, vous apercevez une jolie fille en train de se noyer en D (Fig. 1) [Cours de 1961-1962 : «imaginons qu'une jolie fille soit tombée d'un bateau, et qu'elle appelle au secours dans l'eau au point D. Nous sommes au point A sur la terre et nous voyons l'accident, or nous savons courir et également nager» : entre '61-62 et '83 le bateau a disparu et "nous" est devenu maître-nageur ; une chose demeure cependant : la fille, qui se doit d'être «jolie» pour donner une raison supplémentaire et égoïste au sauveteur de sauver et à l'auditeur mâle d'écouter]. Comment faire pour la sauver, sachant que vous courez plus vite sur le sable que vous ne nagez dans l'eau ?


Le problème revient à déterminer l'endroit où vous devez entrer dans l'eau de manière à atteindre le plus tôt possible la malheureuse en train de se noyer. Il ne vous viendra évidemment pas à l'idée de vous précipiter au plus vite dans l'eau, en A, pour devoir ensuite nager comme un fou de A à D. Faut-il alors se diriger en ligne droite vers la victime, c'est-à-dire entrer dans l'eau en J ? Non ; ce chemin-là non plus n'est pas celui qui prend le moins de temps. Évidemment, on imagine mal qu'un sauveteur se mette à calculer le chemin de moindre temps avant de se porter au secours de la jeune fille. Cependant, il est possible, de fait, de calculer le point d'entrée dans l'eau qui rend le temps de parcours minimal. Ce trajet correspond à un compromis entre la ligne droite (passant par J) et le parcours qui rend minimale la distance dans l'eau (passant par N). Il en va ainsi pour la lumière : elle emprunte le trajet qui, la faisant entrer dans l'eau en un point, disons L, situé entre J et N, correspond au moindre temps. »
Richar Feynman, Lumière et matière, Une étrange histoire,
trad. par Françoise Balibar et Alain Laverne,
Paris, InterEditions, 1987 (éd. de poche Points Sciences S86, 206 p., p. 76-77)

Comme il s'agit d'une conférence, Feynman ne démontre pas sa dernière affirmation.
Mais vous, chers petits sacrabées, vous êtes en âge non seulement de comprendre la démonstration mais de l'établir.
A vos crayons donc ! Justifiez l'affirmation de Feynman (
Il en va ainsi pour la lumière) en exprimant la condition pour que le temps de sauvetage soit minimum.

Un énoncé plus scolaire du problème et la réponse au billet d'optique suivant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Optique
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 10:40
Nous avions laissé Feynman en 1961-1962, dans un amphitéâtre de l'Institut de Technologie de Californie (Caltech), après l'exposé la (re)découverte par Snell de la loi de la réfraction. Il avait alors poursuivit son cours en évoquant le Principe de Fermat du moindre temps (→ cf. Web) et profité de l'occasion pour souligner le rôle des principes en physique :
« Dans le développement progressif de la science, nous souhaitons obtenir davantage qu'une simple formule. Nous partons d'abord d'une observation, nous obtenons des nombres que nous mesurons, puis nous obtenons une loi qui résume tous les nombres. Mais le vrai triomphe de la science c'est de pouvoir trouver une manière de penser telle que cette loi soit évidente.
la première manière de penser qui rendit évidente la loi sur le comportement de la lumière fut découverte par Fermat aux environs de 1650, et elle est appelée le principe du moindre temps ou le principe de Fermat. Son idée fut la suivante : parmi toutes les trajectoires possibles que la lumière peut emprunter pour aller d'un point à un autre, la lumière choisit la trajectoire qui nécessite le temps le plus court.
(...) Lorsqu'un nouveau principe théorique est developpé, tel que le principe de moindre temps, nous serions d'abord tentés de dire :
« Bien, c'est très joli ; c'est tout à fait remarquable ; mais la question se pose : cela nous aide-t-il à comprendre la physique ? » Quelqu'un peut dire : Très bien, mais je peux comprendre (...) les miroirs [ou] une lentille [avec seulement] la loi de Snell [comprise comme a) i1= i1' et b) sin i2 / sin i1= cste = n12 = indice relatif du dioptre (1/2)] » Evidemment, l'énoncé du principe de moindre temps et l'énoncé que les angles sont égaux à la réflexion et que les sinus des angles sont proportionnels à la réfraction sont les mêmes. (...) Cependant l'importance d'un principe puissant réside dans le fait qu'il prédit de nouvelles choses.
(...) [En particulier] nous prédisons que l'indice relatif de deux milieux nouveaux peut être obtenu à partir de l'indice de chaque milieu individuel pris chacun par rapport à l'air ou par rapport au vide. Si donc nous mesurons (...) [pour chaque milieu] son indice relatif au vide appelé ni (ni est la vitesse dans l'air relative à la vitesse dans le vide, etc.), alors (...)
l'indice relatif de deux milieux i et j est

nij = vi/vj = nj/ni.

En se limitant à la loi de Snell, il n'y a aucun moyen de prédire ce genre de chose. Et bien sûr cette prédiction est correcte. (...)
Un autre argument enf aveur du principe de moindre temps, une autre prédiction, est que si nous mesurons la vitesse de la lumière dans l'eau, elle sera plus faible que dans l'air. C'est une prédiction de type complètement différent. C'est bune prédiction brillante, parce que tout ce que nous avons mesuré jusqu'à présent se limite à des angles ; ici, nous avons une prédiction théorique qui est tout à fait différente des observations à partir desquelles Fermat déduisit l'idée du temps minimum [Historiquement, Feynman s'égare : en réalité, Fermat, qui supposait que la lumière ne pouvait se déplacer de plus en plus vite dans un milieu matériel de plus en plus dense, a voulu appliquer le principe de moindre temps à la réfraction parce qu'il refusait les conséquences cinématique de l'analogie mécanique appliquée à la réfraction par Descartes lorsqu'on supposait la lumière de vitesse finie. Mais cela n'enlève en rien le pouvoir prédictif du principe de Fermat puisqu'à l'époque de ce dernier il était impossible de savoir si la lumière avait une vitesse finie, et encore moins de la mesurer !]. Il apparaît en fait que la vitesse [de la lumière] dans l'eau est plus faible que la vitesse dans l'air, exactement dans le rapport nécessaire pour obtenir l'indice correct ! 
Richard Feynman, Le cours de physique de Feynman, Mécanique 2, chap. 26,
trad. par G. Delacotte, Paris, InterEditions, 1994 (1979),xvii, 391 p., p. 4, 10-11.
»

Entre ces deux considérations sur la distinction entre lois et principes, Feynman développe les conséquences du principe de Fermat mais également donne une analogie devenue fort célèbre. C'est l'objet du billet suivant qui nous permettra de réviser notre leçon d'introduction sur les dérivées et les petites variations.

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Optique
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 08:28
« L'objet le plus simple est un miroir, et la loi pour un miroir est que lorsque la lumière frappe le miroir, elle ne continue pas en ligne droite, mais rebondit sur lui selon une nouvelle ligne droite qui se déplace lorsque nous changeons l'inclinaison du miroir. La question pour les Anciens était : quelle est la relation entre les deux angles en cause ? C'est une relation très simple, découverte il y a longtemps. La lumière frappant un miroir se propage de sorte que les deux angles, entre chaque rayon et le miroir, soient égaux. Pour certaines raisons, il est habituel de mesurer ces angles à partir de la normale à la surface du miroir. Ainsi, ce qu'on appelle la loi de la réflexion s'exprime :

i = i'

C'est une proposition très simple, mais le problème se complique lorsque la lumière passe d'un milieu à un autre, par exemple de l'air dans l'eau ; nous voyons également ici qu'elle ne se propage pas en ligne droite. Dans l'eau le rayon est dévié par rapport à sa trajectoire dans l'air ; si nous varions l'angle i de sorte que le rayon soit presque vertical, l'angle de « rupture » n'est plus aussi grand. Mais si nous inclinons le rayon de lumière d'un angle important, alors l'angle de déviation devient très grand.

Quelle est la relation d'un angle à l'autre ? Ceci a également intrigué les Anciens pendant très longtemps, et ils n'ont jamais trouvé la réponse ! C'est cependant un des rares endroits dans toute la physique des Grecs où on peut trouver certains résultats expérimentaux consignés. Claudius Ptolemée dressa une liste des angles dans l'eau pour un grand nombre d'angles différents dans l'air. Le Tableau 1 montre les angles dans l'air, en degrés, et les angles correspondants mesurés dans l'eau. (On dit habituellement que les scientifiques grecs n'ont jamais fait d'expériences. Mais il aurait été impossible d'obtenir ces tableaux de valeurs sans connaître la vraie loi, sinon par l'expérience. On doit cependant remarquer que ceci ne représente pas des mesures indépendantes et soigneuses pour chaque angle, mais seulement certains nombres interpolés de quelques mesures, car ils trouvent tous parfaitement leur place sur une parabole.)

Tableau 1 Tableau 2
i1 (air) i2 (eau) i1 (air) i2 (eau)
10° 10° 7-1/2°
20° 15-1/2° 20° 15°
30° 22-1/2° 30° 22°
40° 28° 40° 29°
50° 35° 50° 35°
60° 40-1/2° 60° 40°
70° 45° 70° 48°
80° 50° 80° 49-1/2°

Ceci est donc une des étapes importantes dans le développement d'une loi physique : d'abord nous observons un effet, ensuite nous le mesurons et nous le transcrivons dans un tableau ; ensuite nous essayons de trouver une règle par laquelle une chose peut être reliée à une autre. Le tableau numérique ci-dessus fut réalisé en l'année 140, mais ce n'est qu'en 1621 que quelqu'un trouva finalement la loi reliant les deux angles ! La règle, trouvée par Willebrord Snell, un mathématicien danois, est ce qui suit : si 
i1, est l'angle dans l'air et i2, l'angle dans l'eau, alors il apparaît que le sinus de i1, est égal à une constante que multiplie le sinus de i2 :

sin i1 = n sin i2

Pour l'eau le nombre n est approximativement égal à 1,33.
L'équation (...) est appelée la loi de Snell ; elle nous permet de prédire comment la lumière est déviée lorsqu'elle passe de l'air dans l'eau. Le Tableau 2 montre les angles dans l'air et dans l'eau, d'après la loi de Snell. Remarquez le remarquable accord avec la liste de Ptolémée.
»
Richard Feynman, Le cours de physique de Feynman, Mécanique 2, chap. 26,
trad. par G. Delacotte, Paris, InterEditions, 1994 (1979),xvii, 391 p., p. 3-4.

 

En raisonnant comme si la lumière était composée de « balles », Descartes retrouve la loi de Snell en 1637.
Le problème, c'est que son analogie forcée le conduit à postuler que la lumière va plus vite dans l'eau que dans l'air !
Et le pire, c'est que, sans prendre en considération l'opinion contraire de Fermat qui s'était opposé à la vision mécaniste de la lumière selon Descartes, Newton (le Newton) suivra cet avis ; ce qui est normal de la part de ce partisan invétéré de la nature corpusculaire de la lumière.
Il faudra attendre l'année 1850 avec l'expérience de Léon Foucault reprise par Hyppolite Fizeau sur une idée de François Arago (1838) pour établir expérimentalement que Fermat (et Fresnel) avait raison contre Descartes et Newton : l'action des milieux matériels sur la lumière doit être assimilée à une action de freinage, proportionnellement à leur densité ; et la lumière se propage donc moins vite dans l'eau que dans l'air.

N'en voulons pas trop à Descartes ou Newton qui nous montrent combien un scientifique (ils auraient dit « philosophe ») n'est pas seulement scientifique mais avant tout un homme ou une femme, c'est-à-dire un être complexe avec ses idées préconçues et une imagination limitée.

Ainsi, Feynman n'a pu concevoir qu'un autre que Snell (1621) eût pu découvrir la loi de la réfraction avant le XVIIe siècle et ailleurs qu'en Europe.
Or la loi de la réfraction semble avoir été écrite correctement pour la première fois par
Ibn Sahl dans un traité écrit entre 983 et 985 (reproduction d'un de ses pages ci-dessous ; cf.
Brahim Guizal et John Dudley, Pour la science, n°301, nov 2002).

La loi de la réfraction fut reprise ou redécouverte ensuite par Ibn al-Haitham dit Alhazen (965-1039) et par Thomas Harriot en 1602. C'est donc abusivement qu'on attribue la loi de la réfraction aussi bien à Snell (les anglo-saxon comme Feynman) qu'à Descartes (les francophones).

Relevons également comment, après avoir (partiellement més)usé de son imagination pour établir la loi de la réfraction, Descartes rappelle non seulement la nécessité de l'expérience pour la ratifier et déterminer l'indice (ou plutôt l'invariant qu'est le rapport des indices des deux milieux) mais également celle et de la méthode statistique pour limiter l'incertitude sur cette mesure :

« Si bien que vous voyez maintenant en quelle sorte se doivent mesurer les réfractions ; et encore que, pour déterminer leur quantité, en tant qu’elle dépend de la nature particulière des corps où elles se font, il soit besoin d’en venir à l’expérience, on ne laisse pas de le pouvoir faire assez certainement et aisément, depuis qu’elles sont ainsi toutes réduites sous une même mesure ; car il suffit de les examiner en un seul rayon, pour connaître toutes celles qui se font en une même superficie, et on peut éviter toute erreur, si on les examine outre cela en quelques autres. »
Renée Descartes, Discours de la méthode
pour bien conduire sa raison, & chercher la vérité dans les sciences.
Plus la dioptrique, les météores et la géométrie,
qui sont des essais de cette méthode.

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Optique
commenter cet article
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 10:27
qO1.1 :
Quelle inégalité faut-il respecter pour être dans le cadre de l'optique géométrique ?
Est-elle vérifiée dans le cas des systèmes optiques usuels ?
Citer des cas où l'optique géométrique ne s'applique pas.

qO1.2 :
Comment est défini l'indice de réfraction d'un milieu transparent ?
Pourquoi sa valeur est-elle toujours supérieure ou égale à un ?
Comment se propage la lumière dans un milieu homogène isotrope ?

qO1.3 :
Définir la notion de « dioptre » et en donner des exemples.
Comment est défini le plan d'incidence en un point d'un dioptre ?

qO1.4 :
Énoncer les deux lois de Descartes-Snell aussi bien pour le rayon réfléchi que pour le rayon réfracté (en évitant de se limiter aux seules formules...).
De quel moyen simple dispose-t-on pour savoir si, lors d'une réfraction, le rayon s'écarte ou se rapproche de la normale ?
Que ne prévoit pas l'optique géométrique en ce qui concerne le rayon réfléchi et le rayon réfracté ?

qO1.5 :
Dans quel cas parle-t-on de réfraction limite ?
Donner l'expression de sin(ilim).
Définir proprement la notion de réflexion totale et en donner des exemples pratiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Optique
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 22:14
Depuis ce soir, vous disposez en ligne de corrections manuscrites scannées des exercices non corrigés en classe.
Elles viennent en complément des indications et réponses fournies avec les énoncés.

Ex-E2.6
Ex-E2.7
Ex-E2.8
Ex-E2.9
EX-E2.10
Ex-E2.12
Ex-E2.13
Ex-E2.14
Rq : ces fichiers sont lourds : peut-être vaut-il mieux les enregistrer sur votre disque (faire "Enregister la cible du lien sous") avant de les ouvrir.

Bon travail ;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Electrocinétique
commenter cet article
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 14:46


Rques valables tout au long de l'année en colle :
* On vient en colle avec son cours et ses feuilles d'exercices
* Calculatrice obligatoire en colle (utile pour les AN)
* On ne peut s'exprimer à l'oral que si on connaît le vocabulaire et les définitions du cours
* Ne pas savoir faire l'exercice tout seul est moins grâve que d'arriver en colle sans rien savoir de son cours (ou même en n'en connaissant que le titre...)

On comprendra donc les consignes suivantes fournies aux colleurs :
- un élève autonome, qui connaît son cours et résout l'exercice ou les exercices sans trop d'aide de la part du colleur aura entre 15 et 20
- un élève qui connaît son cours (qui répond aux questions qu'on lui pose sur le cours) mais qui a des difficultés pour résoudre seul l'exercice aura entre 11 et 15
- un élève qui ne connaît pas son cours (= qui ne sait pas répondre à plusieurs questions de base concernant le cours : définition, vocabulaire, démonstrations, applications effectuées en classe) sera oté autour de 10 et en dessous selon la nécessité d'être juste... mais ceci est susceptible de concerner seulement ceux qui n'auraient pas appris leur cours.


 

 

 

S25


 


Le programme de colle de la semaine prochaine (S25/ Lu 5 avril 2010)  :

* T4 : Deuxième Principe (cours et exercice)
* Détente de Joule-Gay Lussac et détente de Joule-Thomson (cours et exercice)
 
* T5 : Machines thermiques (cours et exercice)
- Aucun changement d'état danc cette leçon
- Convention : Les échanges d'énergie (W, Qc, Qf) sont les échanges algébriquement  reçus par le fluide subissant le cycle
- Expression du premier et du deuxième principe (Inégalité de Clausius) pour une machine thermique
- rendement d'un  moteur ditherme
- efficacité thermique d'une pompe à chaleur
- efficacité frigorifique d'un réfrigérateur
- Cycle de Beau de Rochas : *cycle *rendement *comparaison avec le rendement de Carnot
- Cycle de Diesel : *cycle *rendement
 

 

 

 

 

S24




Le programme de colle de la semaine prochaine (S24/ Lu 29 mars 2010) est le même que celui de la semaine dernière, hormis le fait que la liste des questions de cours s'est allongée et que tous les exercices possibles su la leçon T4 sont autorisés  :

- Chimie :
* SA5 : Equilibres d'oxydo-réduction (tout exercice)

- Thermodynamique
* T3 : Premier Principe (cours et exercices)
- Transformations particulières : Quasi-statique (suite continue d'équilibre thermodynamique interne), mécaniquement réversible (P=Pext), monobare/isobare, monotherme/isotherme, adiabatique, isochore
- Energie (totale) / énergie interne ; énoncé du premier principe
- Travail des forces de pression
- Utilisation du premier principe pour déterminer un transfert thermique
(isochore, monobare, adiabatique)
- Transformations particulières d'un GP (détermination de W, Q) : isotherme, adiabatique, adiabatique QS Mt rév. (==> Lois de Laplace)
- Chaleur latente de changement d'état ; Calorimétrie (avec indications)
- Cycle de Carnot pour un gaz parfait : établissement de l'égalité de Clausius-Carnot
- Détente de Joule-Gay Lussac et détente de Joule-Thomson

* T4 : Deuxième Principe (questions de cours)
- Transformations réversible/irréversible ; critère d'irréversibilité/réversibilité
- Deuxième principe
- Enonce historique de Thomson (impossibilité du cycle moteur monotherme)
- Première (et deuxième) Identité Thermodynamique
- Entropie d'une phase condensée
- Entropie d'un GP en fonction des variables (T,P), (T,V) et (P,V)
- Méthode pour bilan entropique :
(1) calcul de la variation d'entropie à l'aide d'un chemin réversible hypothétique qui respecte l'état initial et l'état final (utilisation de la première identité thermodynamique)
(2) calcul de l'entropie d'échange eS à partir de sa définition
(3) calcul de l'entropie produite à partir du 2e principe.
==> applications :
- contact thermique entre deux solides
- contact d'un solide avec un thermostat
- transformation adiabatique réversible (isentropique) d'un GP
- transformation isotherme réversible d'un GP
- transformation monotherme monobare brutale d'un GP
- transformation adiabatique monobare brutale d'un GP
- Entropie d'un gaz de Van der Waals en fonction des variables (T,V)
- Variation d'entropie lors d'un changement d'état
- Bilan entropique de la détente de Joule-Gay Lussac (cas du GP)
- Bilan entropique de la détente de Joule-Thomson (cas du GP)
- Diagramme (T,S) : représentation d'une isotherme, d'une isentropique (=adiabatique, QS, mécaniquement réversible=adiab rév.), d'un isochore QS pour un GP, d'une isobare pour un GP





S23




Le programme de colle de la semaine prochaine (S23/ Lu 22 mars 2010)  :

- Chimie :
* SA5 : Equilibres d'oxydo-réduction (tout exercice)

- Thermodynamique
* T3 : Premier Principe (cours et exercices)
- Transformations particulières : Quasi-statique (suite continue d'équilibre thermodynamique interne), mécaniquement réversible (P=Pext), monobare/isobare, monotherme/isotherme, adiabatique, isochore
- Energie (totale) / énergie interne ; énoncé du premier principe
- Travail des forces de pression
- Utilisation du premier principe pour déterminer un transfert thermique
(isochore, monobare, adiabatique)
- Transformations particulières d'un GP (détermination de W, Q) : isotherme, adiabatique, adiabatique QS Mt rév. (==> Lois de Laplace)
- Chaleur latente de changement d'état ; Calorimétrie (avec indications)
- Cycle de Carnot pour un gaz parfait : établissement de l'égalité de Clausius-Carnot
- Détente de Joule-Gay Lussac et détente de Joule-Thomson

* T4 : Deuxième Principe (questions de cours)
- Transformations réversible/irréversible ; critère d'irréversibilité/réversibilité
- Deuxième principe
- Enonce historique de Thomson (impossibilité du cycle moteur monotherme)
- Première (et deuxième) Identité Thermodynamique
- Entropie d'une phase condensée
- Entropie d'un GP en fonction des variables (T,P), (T,V) et (P,V)
- Méthode pour bilan entropique :
(1) calcul de la variation d'entropie à l'aide d'un chemin réversible hypothétique qui respecte l'état initial et l'état final (utilisation de la première identité thermodynamique)
(2) calcul de l'entropie d'échange eS à partir de sa définition
(3) calcul de l'entropie produite à partir du 2e principe.
==> applications :
- contact thermique entre deux solides
- contact d'un solide avec un thermostat
- transformation adiabatique réversible (isentropique) d'un GP
- transformation isotherme réversible d'un GP
- transformation monotherme monobare brutale d'un GP
- transformation adiabatique monobare brutale d'un GP

 

 

 



S22




Le programme de colle de la semaine prochaine (S22/ Lu 15 mars 2010)  :

- Chimie :
* SA5 : Equilibres d'oxydo-réduction (cours et exercices)
- Couple redox
- équilibrage de 1/2 équations redox
- Nombre d'oxydation
- Piles électrochimique (types d'électrodes)
- Potentiel redox de Nernst
- Force électromotrice d'une pile ; anode/cathode
- prévision des réaction redox ; constante d'équilibre en fonction des potentiels standards des deux couples
- Domaines de prédominances (espèces en solution)
- Influence du pH

- Thermodynamique
* T3 : Premier Principe (cours, applications directes et exercices bien dirigés)
- Transformations particulières : Quasi-statique (suite continue d'équilibre thermodynamique interne), mécaniquement réversible (P=Pext), monobare/isobare, monotherme/isotherme, adiabatique, isochore
- Energie (totale) / énergie interne ; énoncé du premier principe
- Travail des forces de pression
- Utilisation du premier principe pour déterminer un transfert thermique
(isochore, monobare, adiabatique)
- Transformations particulières d'un GP (détermination de W, Q) : isotherme, adiabatique, adiabatique QS Mt rév. (==> Lois de Laplace)
- Chaleur latente de changement d'état ; Calorimétrie

 




S21
   

 

 

Le programme de colle de la semaine de la rentrée (S21/ Lu 08 mars 2010)  :


- Chimie :
* SA3 : Equilibres de complexation (cours et exercices)
* SA4 : Equilibres de précipitation (cours et exercices)
* SA5 : Equilibre d'oxydoréduction (cours et exercices)
- Couple redox
- équilibrage de 1/2 équations redox
- Nombre d'oxydation
- Piles électrochimique (types d'électrodes)
- Potentiel redox de Nernst
- Force électromotrice d'une pile ; anode/cathode
- prévision des réaction redox ; constante d'équilibre en fonction des potentiels standards des deux couples
- Domaines de prédominances (espèces en solution)
- Influence du pH

 
- Thermodynamique (Cours et exercices)

* T2 : Eléments de statique des fluides
- Rlation Fondamentale de la Statique des Fluides (dans un champ de pesanteur uniforme)
- Démonstration de la RFSF
- Formule du nivellement barométrique (atmosphère isotherme) / démonstration
- RFSF dans un liquide
- Théorème de Pascal
- Poussée d'Archimède
- Ballon sonde

 

 

 

 

S20
   

 

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S20/ Lu 15 février 2010)  :

- Mécanique : 
* M9/M10 : Dynamique dans un référentiel non galiléen (cours et exercices)

- Chimie :
* SA3 : Equilibres de complexation (cours et exercices)
* SA4 : Equilibres de précipitation (cours et exercices)
- Produit de solubilité
- Condition de précipitation à partir du quotient de la réaction initial
- Domaines de prédominance
- Solubilité
* TP Conductimétrie :
- Dosage  par conductimétrie : prévision de l'allure de la courbe sigma(v)
- Détermination du produit de solubilité  d'un précipité par conductimétrie
 
- Thermodynamique (Questions de cours seulement)

* T1 : Introduction et Théorie cinétique du gaz parfait
- grandeurs extenives/intensives
- equilibre thermodynamique
- variables d'état/fonctions d'état
- échelle mésocopique / particule fluide
- Hyothèses de la théorie cinétique des gaz (distribution des vitesses stationnaire, homogène, isotrope)
- vitesse quadratique / température cinétique
- modèle du gaz parfait monoatomique
- calcul simplifié de la pression cinétique d'un GPM (toutes les vitesses ont la même norme vq et ne peuvent se déplacer que selon x, y ou z + collisions élastiques avec la paroi)
- Equation d'état et énergie interne d'un GP
- Première loi de Joule : expression de dU
- Capacité thermique à volume constant ; lien entre la grandeur molaire et la grandeur massique
- Coefficients thermoélastiques d'un gaz réel
- Equation d'état d'un gaz de Van der Waals
- Modèle du corps incompressible et indilatable : expression de dU
* T2 : Eléments de statique des fluides
- Rlation Fondamentale de la Statique des Fluides (dans un champ de pesanteur uniforme)
- Démonstration de la RFSF
- Formule du nivellement barométrique (atmosphère isotherme) / démonstration


 

 

 

S19

 

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S19/ Lu 08 février 2010)  :

- Mécanique : 
* M8 : Changements de référentiels (Cours et exercices)
- loi de composition des vitesses et loi de composition des accélérations
- expression de la vitesse d'entraînement et de l'accélération d'entraînement en tfonction du  point coïncidant
- accélération de Coriolis
- Cas du mouvement d'entraînement par translation / par rotation
* M9/M10 : Dynamique dans un référentiel non galiléen (cours et exercices)
- Reconnaissance d'un référentiel galiléen
- Forces vraies et forces d'inertie (d'entrainement et de Coriolis) 
- PFD, Théorème de l'énergie/puissance cinétique, Théorème de l'énergie mécanique, Théorème du moment cinétique dans un réf. non galiléen
- Cas du mouvement d'entraînement par rotation uniforme : force d'intertie d'entraînement centrifuge et énergie potentielle d'inertie d'entraînement centrifuge
- Définition du poids dans le référentiel terrestre : relation entre poids, gravitation, inertie
- Déviation "vers la droite" pour un mouvement horizontal dans l'hémisphère Nord
- Caractère galiléen approché du référentiel géocentrique et du référentiel terrestre


- Chimie :
* SA3 : Equilibres de complexation (cours et exercices)
* SA4 : Equilibres de précipitation (cours et exercices)
- Produit de solubilité
- Condition de précipitation à partir du quotient de la réaction initial
- Domaines de prédominance
- Solubilité

 

 

S18

 

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S18/ Lu 01 février 2010)  :

- Electrocinétique : 
* E5 : Filtres d'ordre 1 et Filtres d'ordre 2, passifs ou actifs (cours et exercices)
* Montages avec Amplificateur Opérationnel en régime linéaire

- Mécanique : 
* M6 : Théorème du Moment Cinétique (cours et exercices)
* M7 : Forces centrales conservatives - cas du champ newtonien (cours et exercices)

- Définition d'une force centrale 

- Conservation du moment cinétique

- Loi des aires

- Expression de l’énergie potentielle dans le cas d'une force centrale conservative (Ep=-K/r)

- Conservation de l’énergie mécanique
- Etude qualitative du mouvement :
     - Energie potentielle effective Epeff
     -Profil de l’énergie potentielle effective :
          pour un chap newtonien attractif (K>0)
          pour un champ newtonien répulsif (K<0) ; distance minimale d'approche
     -Etat de diffusion et état lié / vitesse de libération (2eme vitesse cosmique)
- Les 3 lois de Képler
- Etude quantitative du mouvement dans le cas particulier d'un mouvement circulaire :
     - établissement du caractère uniforme du mouvement à partir du PFD
     - lien entre la vitesse et le rayon / Troisième loi de Képler
     - expression des énergies (potentielle, cinétique et mécanique) en fonction de r
     - 1ere vitesse cosmique (=vitesse d'un satellite artificiel en orbite basse r~RT)

- Chimie :
* SA2 : Equilibres de complexation (cours et exercices)

Nomenclature

Constantes d’équilibre (de formation, de dissociation globales et successives)

Domaines de prédominance

Complexations compétitives entre deux complexes constitué de deux ions métalliques différents

 

 

 

S17

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S17/ Lu 25 janvier 2010)  :

- Electrocinétique : 
* E5 : Filtres d'ordre 1 et Filtres d'ordre 2 (cours et exercices)

- Mécanique : 
* M6 : Théorème du Moment Cinétique (cours et exercices)
* M7 : Forces centrales conservatives - cas du champ newtonien (cours)

- Définition d'une force centrale 

- Conservation du moment cinétique

- Loi des aires

- Expression de l’énergie potentielle dans le cas d'une force centrale conservative (Ep=-K/r)

- Conservation de l’énergie mécanique
- Etude qualitative du mouvement :
     - Energie potentielle effective Epeff
     -Profil de l’énergie potentielle effective :
          pour un chap newtonien attractif (K>0),
          pour un champ newtonien répulsif (K<0)
     -Etat de diffusion et état lié / vitesse de libération (2eme vitesse cosmique)
- Les 3 lois de Képler
- Etude quantitative du mouvement dans le cas particulier d'un mouvement circulaire :
     - établissement du caractère uniforme du mouvement à partir du PFD
     - lien entre la vitesse et le rayon / Troisième loi de Képler
     - expression des énergies (potentielle, cinétique et mécanique) en fonction de r
     - 1ere vitesse cosmique (=vitesse d'un satellite artificiel en orbite basse r~RT)

- Chimie :

* SA2 : Equilibres de complexation (cours et exercices)

Nomenclature

Constantes d’équilibre (de formation, de dissociation globales et successives)

Domaines de prédominance

 

 

 

 

S16

 

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S16/ Lu 18 janvier 2010)  :

- Electrocinétique : 
* E5 : Filtres d'ordre 1 et Filtres d'ordre 2
- Comportement asymptotique
- Fonction de transfert : savoir l'établir, savoir en déduire la gain, le gain en décibels et le dephasage de la tension de sortie p/r à la tension d'entrée, les asymptotes aux courbes de réponse en gain ou en phase
- caractère intégrateur (dérivateur) d'un filtre RC Passe-bas (passe-haut) d'ordre 1
- Bien savoir déterminer la bande passante à -3dB d'un filtre
- savoir établir la forme canonique d'un filtre d'ordre 2 : passe-bas, passe-haut, passe-bande et coupe-bande
- Filtres actifs mettant en jeu un AO (avec indications pour l'établissement de la focntion de transfert si nécessaire)

- Mécanique : 
* M6 : Théorème du moment cinétique (Cours)

- Chimie : 
* SA2 : Equilibres acido-basiques (Cours et applications)
- Produit ionique de l’eau
- Définition du pH, acide fort, base forte ,acide et base faible
- Echelle d’acidité
- Domaine de prédominance  : Cas d’un monoacide ou d’une monobase  / Cas des polyacides
- Courbe de distributions
- Méthode de la réaction prépondérante

 

 

 

S15

 

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S15/ Lu 11 janvier 2010)  :

- Electrocinétique : 
* E4 : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé
- puissance en régime sinusoïdal forcé
* E5 : Filtres d'ordre 1 et Filtres d'ordre 2
- Comportement asymptotique
- Fonction de transfert : savoir l'établir, savoir en déduire la gain, le gain en décibels et le dephasage de la tension de sortie p/r à la tension d'entrée, les asymptotes aux courbes de réponse en gain ou en phase
- caractère intégrateur (dérivateur) d'un filtre RC Passe-bas (passe-haut) d'ordre 1
- Bien savoir déterminer la bande passante à -3dB d'un filtre
- savoir établir la forme canonique d'un filtre d'ordre 2 : passe-bas, passe-haut, passe-bande et coupe-bande
- Filtres actifs mettant en jeu un AO (avec indications pour l'établissement de la focntion de transfert si nécessaire)

- Mécanique : 
* M5 : Oscillateur harmonique amorti en régime sinusoïdal forcé (Cours et applications)

- Chimie : 
* SA2 : Equilibres acido-basiques (Cours et applications)
- Produit ionique de l’eau
- Définition du pH, acide fort, base forte ,acide et base faible
- Echelle d’acidité
- Domaine de prédominance  : Cas d’un monoacide ou d’une monobase  / Cas des polyacides
- Courbe de distributions
- Méthode de la réaction prépondérante

 

 

 

S14

 

Le programme de colle de la semaine de la rentrée (S14/ Lu 04 janvier 2010)  :


- Electrocinétique : 
* E4 : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé (Cours et exercices)
* E5 : Filtres d'ordre 1 (Cours)
- Comportement asymptotique
- Fonction de transfert : savoir l'établir, savoir en déduire la gain, le gain en décibels et le dephasage de la tension de sortie p/r à la tension d'entrée, les asymptotes aux corubes de réponse en gain ou en phase
- caractère intégrateur d'un filtre RC Passe-bas d'ordre 1

- Mécanique : 
* M5 : Oscillateur harmonique amorti en régime sinusoïdal forcé (Cours et applications)

- Chimie : 
* SA2 : Equilibres acido-basiques (Cours et applications)
- Produit ionique de l’eau
- Définition du pH, acide fort, base forte ,acide et base faible
- Echelle d’acidité
- Domaine de prédominance  : Cas d’un monoacide ou d’une monobase  / Cas des polyacides
- Courbe de distributions
- Méthode de la réaction prépondérante

 

 

 

S13

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S13/ Lu 14 novembre 2009)  :

Rq : cette semaine S13 est la dernière avant les vacances, mais également celle où se déroulera le Dsn°4 sur la mécanique et la cinétique chimique : deux matières dont le cours doit être bien maîtrisé désormais qu'on maintient toutefois dans ce programme de colle en y ajoutant l'électrocinétique.

- Electrocinétique : 
* E4 : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé (Cours et applications directes)
- Impédance complexe d'un dipôle (R/L/C)
- Association d'impédances complexes (série/parallèle)
- Transformation Thévenin/Norton
- LNTP/Thm de Millmann ; Thm de superposition
- Circuit RLC série en RSF :
    - impédance du circuit RLC série
    - facteur de qualité, pulsation propre et pulsation réduite x
    - Etude de la réponse en courant :
                 Im(x) et phi(x) ; 
                 résonance en courant  ; 
                 bande passante / acuité à la résonance
    - Etude de la réponse aux bornes de L 
                (condition sur Q pour avoir résonance / surtension Ulm=QEm)
    - Etude de la résoncance aux bornes de C (idem)
Rq : Pas de question concernant la puissance en RSF pour l'instant.

- Mécanique : 
* M3 : Energie(s) d'un point matériel (Cours et applications)
* M4 : Oscillateur harmonique (Cours et applications)
- Oscillateurs mécaniques  et modèle de l'oscillateur harmonique.
- Oscillations libres avec ou sans frottement fluide (OH et OHAmorti)
- Les 3 régimes de l'oscillateur harmonique amorti
- Pour le régime psudo-sinusoïdal : bien savoir établir, après avoir identifié le facteur de qualité et la pulsation propre à partir de l'équation différentielle canonique : la pseudo-période, le décrément logarithmique, les pertres relatives d'énergie mécanique pendant une pseudo-période

- Chimie : 
* CC3 : Mécanismes réactionnels : (Cours et applications)
- actes élémentaires, molécularité, loi de Van't Hoff
- Intermédiaires réactionnels, Principe de Bodenstein (AEQS), AECD
- séquences ouvertes / séquences fermées (phase d'initiation [phase de transfert] phase de propagation, phase de rupture)

 

 



S12

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S12/ Lu 07 novembre 2009)  :

Rq :

En cette semaine S12 qui commence par le conseil de classe du premier trimestre, que ce soit en chimie ou en physique, bien comprendre l'importance de venir désormais en colle en connaissant le cours... c'est la moindre des choses si vous voulez progresser normalement.

- Mécanique : 
* M2 : Dynamique (Cours et applications)
* M3 : Energie(s) d'un point matériel (Cours et applications)
- Travail élémentaire d'une force
- Théorème de l'énergie cinétique, Thm de la puissance cinétique
- Théorème de l'énergie mécanique, Thm de la puissance mécanique
* M4 : Oscillateur harmonique (Cours et applications)
- Oscillateurs mécaniques  et modèle de l'oscillateur harmonique.
- Oscillations libres avec ou sans frottement fluide (OH et OHAmorti)
- Les 3 régimes de l'oscillateur harmonique amorti
- Pour le régime psudo-sinusoïdal : bien savoir établir, après avoir identifié le facteur de qualité et la pulsation propre à partir de l'équation différentielle canonique : la pseudo-période, le décrément logarithmique, les pertres relatives d'énergie mécanique pendant une pseudo-période

- Chimie : 
* CC2 : Cinétique chimique
* CC3 : Mécanismes réactionnels : (Cours et applications)
- actes élémentaires, molécularité, loi de Van't Hoff
- Intermédiaires réactionnels, Principe de Bodenstein (AEQS), AECD
- séquences ouvertes / séquences fermées (phase d'initiation [phase de transfert] phase de propagation, phase de rupture)

 

 

 

 

S11

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S11/ Lu 30 novembre 2009)  :


- Mécanique : 
* M2 : Dynamique (Cours et applications)
* M3 : Energie(s) d'un point matériel (Cours et applications)
- Travail élémentaire d'une force
- Théorème de l'énergie cinétique, Thm de la puissance cinétique
- Force conservative et énergie potentielle dont dérive une telle force
- Energie potentielle de pesanteur
- Energie potentielle élastique
- Energie potentielle de gravitation/électrostatique
- Théorème de l'énergie mécanique, Thm de la puissance mécanique
- Application de cours : le pendule simple


- Chimie : 
* CC2 : Cinétique chimique
* CC3 : Mécanismes réactionnels : (Cours et applications)
- actes élémentaires, molécularité, loi de Van't Hoff
- Intermédiaires réactionnels, Principe de Bodenstein (AEQS), AECD
- séquences ouvertes / séquences fermées (phase d'initiation [phase de transfert] phase de propagation, phase de rupture)

 

 

 

 

S10

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S10/ Lu 23 novembre 2009) est celui de cette semaine
+ en question de cours seulement : les notions de travail, travail élémentaire, expression/établissement des énergies potentielles (de pesanteur, de gravitation, élastique, électrostatique) et le théorème de l'énergie cinétique.

- Mécanique : 
* M1 : Cinématique
* M2 : Dynamique (Cours et applications)
- Lois de Newton : principe d'inertie, Principe Fondamental de la Dynamique, Principe des actions réciproques
- forces gravitationnelle et électrostatique : expressions et analogies
- forces de contact : poussée d'Archimède, force de frottement fluide (visqueux et à grande vitesse), force de frottement solide (lois de Coulomb), tension d'un fil, force de rappel élastique (ressort)
- Cas du pendule simple : équation du mouvement, isochronise des petites oscillations
* M3 : Energie(s) d'un point matériel (Questions de cours)


- Chimie : 
* CC2 : Cinétique chimique
- avancement molaire/volumique d'une réaction chimique
- vitesse (volumique) de formation/disparition d'une espèce, vitesse (volumique) de réaction
- loi d'Arrhénius
- ordres global/partiel, ordre initial/courant
- Cinétique d'ordre 0, 1 ou 2
- Méthode des vitesses initiales
- Méthode de dégénérescence d'Ostwald

 

 

 

S9

 

Le programme de colle de la semaine 9 (S8/ Lu 16 novembre 2009)  :

- Mécanique : 
* M1 : Cinématique
- Coordonnées/Bases cartésienne et cylindrique
- repérage d'un point
- mouvements particuliers : rectiligne et circulaire
* M2 : Dynamique (Cours et applications)
- Lois de Newton : principe d'inertie, Principe Fondamental de la Dynamique, Principe des actions réciproques
- forces gravitationnelle et électrostatique : expressions et analogies
- forces de contact : poussée d'Archimède, force de frottement fluide (visqueux et à grande vitesse), force de frottement solide (lois de Coulomb), tension d'un fil, force de rappel élastique (ressort)
- Cas du pendule simple : équation du mouvement, isochronise des petites oscillations


- Chimie : 
* CC2 : Cinétique chimique
- avancement molaire/volumique d'une réaction chimique
- vitesse (volumique) de formation/disparition d'une espèce, vitesse (volumique) de réaction
- loi d'Arrhénius
- ordres global/partiel, ordre initial/courant
- Cinétique d'ordre 0, 1 ou 2
- Méthode des vitesses initiales
- Méthode de dégénérescence d'Ostwald

 

 

 

S8

 

Le programme de colle de la semaine 8 (S8/ Lu 09 novembre 2009)  :

- Optique : cours et exercices
- Formation des images  / Miroirs sphériques  / Lentilles minces sphériques

- Mécanique :  M1 : Cinématique (Cours et applications)
- Coordonnées/Bases cartésienne et cylindrique : déf, représentation (bien insister sur la justesse des représentations graphiques : en perspective, projection dans un plan, vue de dessus, etc.)
- repérage d'un point : vecteurs position, vitesse, accélération
- mouvements particuliers : rectiligne et circulaire

 

 

 

S7

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S7/ Lu 19 octobre 2009)  :

- O1 : Lois de Descartes : cours et exercices
 
- O2 : Formation des images : notion de stigmatisme, d'aplanétisme, foyer objet, image (principal et secondaire) d'un système optique

- O3 : Miroirs sphériques : cours+exercices
     relation de conjugaison, grandissement transversal (savoir les établir) 
- O4 : Lentilles minces sphériques : cours+exercices
     relation de conjugaison, grandissement transversal (savoir les établir)                   

- Chimie : SM3 : Théorie de Lewis et Méthode VSEPR (Cours et exercices)

 

 

 

S6

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S6/ Lu 12 octobre 2009)  :

- E3 : Régimes transitoires -- Circuits RL, RC, RLC série :
  * détermination des conditions initiales et du comportement asymptotique
  * établissement de l'équation différentielle canonique, 
  * détermination de la pulsation propre et du facteur de qualité,
  * régimes libres apériodique, critique et pseudo-périodique
    (pseudo-pulsation, pseudo-période, aspect graphique, décrément logarithmique)
  * Bien savoir appliquer les lois de continuité (de i à travers L, de u aux bornes de C) pour établir les constantes d'intégration
  * bilan énergétique
Rq : il faut désormais être capable d'établir avec méthode l'équation canonique et la résoudre...

- O1 : Lois de Descartes : cours et exercices
  * applications du cours  :
                         - prisme à réflexion totale,
                         - condition de réflexion totale dans une fibre optique
                         - déviation de la lumière par une goutte d'eau
                         - formules du prisme

- O2 : Formation des images : notion de stigmatisme, d'aplanétisme, foyer objet, image (principal et secondaire) d'un système optique

- O3 : Miroirs sphériques : cours 
                         - établissement de la formule de Newton
                         - Relations de descartes avec origine au centre / au sommet
                         - constructions élémentaires
Rq pour les colleurs : les expressions du Grandissement transversal n'ont pas été vues, mais ont peut demander de les établir.

- Chimie : SM3 : Théorie de Lewis et Méthode VSEPR (Cours et exercices)


==> Outils mathématiques à connaître :
- résolution d'un équation différentielle d'ordre 1 et d'ordre 2
 (bien comprendre que les conditions initiales doivent s'appliquer à la solution de l'équation différentielle étudiée et non pas seulement à la solution générale de l'équation différentielle homogène)
- Trigonométrie élémentaire (cf. Optique)

 

 

 

S5

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S5/ Lu 05 octobre 2009)  :

- E1/E2 : Lois générales de l'électrocinétique (loi des noeuds/loi des mailles) et théorèmes (LNTP, Millman, superposition)
- E3 : Régimes transitoires -- Circuits RL, RC :
  * réponse à un échelon de tension,
  * régimes libres,
  * bilan énergétiques.
- E3 :  Régimes transitoires -- RLC série :
  * établissement de l'équation différentielle canonique, 
  * détermination de la pulsation propre et du facteur de qualité,
  * régimes libres apériodique, critique et pseudo-périodique
    (pseudo-pulsation, pseudo-période, aspect graphique, décrément logarithmique)
  * Bien savoir appliquer les lois de continuité (de i à travers L, de u aux bornes de C) pour établir les constantes d'intégration
  * bilan énergétique
- O1 : Lois de Descartes :
  * question de cours
  * et applications du cours suivantes
                         - prisme à réflexion totale,
                         - condition de réflexion totale dans une fibre optique
- Chimie : SM3 : Théorie de Lewis et Méthode VSEPR (question de Cours et applications élémentaires seulement)


==> Outils mathématiques à connaître :
- résolution d'un équation différentielle d'ordre 1 et d'ordre 2
 (bien comprendre que les conditions initiales doivent s'appliquer à la solution de l'équation différentielle étudiée et non pas seulement à la solution générale de l'équation différentielle homogène)
- Trigonométrie élémentaire (cf. Optique)

 



S4

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S4 / Lu 28 sept 2009)  :

- est le même que celui de la semaine dernière
- augmenté de l'étude du circuit RC ou RL série en régime transitoire (Question de cours : réponse à un échelon de tension, régime libre, bilan énergétique)

==> En plus des leçons SM1/2 et E1/2, travailler donc également :
- la leçon E3  : dipôles (condensateurs, bobine) et propriétés correspondantes (continuités), RC série, RL série
- la résolution d'une équation différentielle d'ordre 1, à coefficients constants et avec second membre constant
 (bien comprendre que les conditions initiales doivent s'appliquer à la solution de l'équation différentielle étudiée et non pas seulement à la solution générale de l'équation différentielle homogène)




S3

 

Le programme de colle de la semaine prochaine (S3 / Lu 21 sept 2009) porte sur tout ce qui a été vu depuis la rentrée :

* en physique : leçon E1 et E2
- Lois générales de l'électrocinétique dans l'ARQS.
- Circuit linéaires en régime continu :
- conducteur ohmique, associations de résistances (série, parallèle), diviseur de tension et diviseur de courant
- Loi des Noeuds en termes de Potentiels (Thm de Millman)
- Théorème de superposition
- Modélisations de Thévenin et de Norton, transformations Th / Norton

* en chimie : leçons SM1 et SM2
- Tableau périodique
- Niveaux d'energie de l'atome d'hydrogène
- Structure électronique des atomes

* outils mathématiques :
- dimensions d'une grandeur physique, équation aux dimensions 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans Programme de Colles
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 10:30

Thème Français-Philosopie 2009-2010
L'Argent

Œuvres au programme :

 

(1) Georg Simmel, Philosophie de l’argent, partie analytique, 3ème chapitre, sections 1 et 2.

Edition de travail : GF, n°1420 (5€80)

argent-Simmel


(2) Emile Zola, L’Argent.

Edition de travail : GF, n°1419 (6€50)

argent-Zola

 

(3) Molière, L’Avare.

Edition de travail : GF, n°1418 (3€)

 avare_Molière

 


Analyse du thème et des œuvres


L’Argent, France Farago, Gilles Vannier,

Edition Armand Colin, 2009

Rq : Cet ouvrage propose une bonne approche du thème et des références bibliographiques pour approfondir chaque œuvre. Il peut être utile de l’utiliser.

 

La priorité reste la lecture et la connaissance personnelle des œuvres au programme.

  

Bonne lecture ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Qadri Jean-Philippe - dans L'Argent (2009-2010)
commenter cet article